Accueil > Marché > Nutella contre Nocciolata, la cour d’appel tranche en faveur de la pâte à tartiner bio

Nutella contre Nocciolata, la cour d’appel tranche en faveur de la pâte à tartiner bio

Publié le 2 février 2024
Nutella contre Nocciolata, la cour d’appel tranche en faveur de la pâte à tartiner bio

Un démêlé judiciaire qui n'est pas sans rappeler la confrontation de David avec Goliath. En décembre 2020, la société Ferrero France Commerciale, propriétaire de Nutella, avait fait assigner la société Rigoni di Asiago, maison-mère de la pâte à tartiner bio Nocciolata, devant le tribunal de commerce de Paris en « dénigrement et en parasitisme », à la suite de la diffusion d’un spot publicitaire diffusé en télévision, valorisant la composition « sans huile de palme » de la pâte à tartiner Nocciolata.

Le géant italien de la pâte à tartiner, qui . . .

 

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous dès maintenant !
  • Recevez la newsletter hebdomadaire
  • Accédez à tous nos contenus
  • Soutenez un media 100% indépendant

J'en profite

Déjà abonné ? Connectez-vous
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux.
François Deschamps
Rédacteur en chef de Plan Bio

A découvrir sur le même thème
La fédération européenne d’agriculture biologique attaque l’Eco-score en justice

Le label Haute Valeur Environnementale porté devant le Conseil d’État

Nouveau dans le bio !
Les derniers lancements de produits
Abonnez-vous,
Profitez de 30 jours d'essai offerts, sans engagement
J'en profite
Déjà abonné ? Connectez-vous