Accueil > Marché > La consommation de bio a stagné en France en 2023

La consommation de bio a stagné en France en 2023

Publié le 13 juin 2024
La consommation de bio a stagné en France en 2023
Jean Verdier, président de l’Agence Bio, Laure Verdeau, directrice générale de l’Agence Bio, lors de la conférence de presse annuelle à Reims

Après deux années de baisse, dont -4,6% en 2022, l’année 2023 pour le bio en France va-t-elle marquer le début d’un changement de tendance ? Ce matin, l’Agence Bio a tenu sa traditionnelle conférence de presse annuelle, à Reims, annonçant une stagnation du marché pour un montant total des ventes de produits biologiques qui atteint 12,081 milliards d’euros, contre 12,076 milliards un an plus tôt.

Un résultat qui comprend l’effet inflationniste, et qui cache en réalité une baisse des volumes de ventes, la part du bio dans les dépenses des Français ayant par ailleurs reculé,puisqu’elle a perdu l’année dernière 0,4 points, passant de 6% à 5,6%. Une réalité qui intervient, rappelons-le, dans un contexte où les dépenses alimentaires globales des Français, en 2023, ont reculé de -4,6%.

Un point positif malgré tout, Si l’on fait exception de la grande distribution, qui a réduit son offre de bio,tous les circuits de distribution du bio ont enregistré positive de leurs ventes l’an passé. Revue de détail des chiffres du bio en2023.

Tous les chiffres du marché bio en 2023

  • En 2023, le marché bio à domicile enregistre un chiffre d’affaires total de 12,081 milliards d’euros, contre 12,076 milliards d’euros en 2022. Cela représente 5 millions d’euros de chiffres d’affaires supplémentaires (croissance flat). En 2022, le marché avait perdu l’équivalent de 600 millions d’euros de chiffre d’affaires.
  • La part du bio dans l’alimentaire a baissé passant de 6% en 2022 à 5,6% en 2023 (vs 6,5% en 2021).
  • Tous les circuits de distribution renouent avec la croissance, à l’exception de la grande distribution :
    • Le bio en grande distribution a diminué de -3,8% (contre -4,6% en 2022). Cela représente une baisse de 240 millions d’euros.
    • Les magasins bio spécialisés ont enregistré une hausse de chiffre d’affaires de +2,2% (contre-8,6% en 2022). Il a ainsi progressé de 70 millions d’euros.
    • Les artisans commerçants ont augmenté leurs ventes de bio de +4,3% (contre -2,6% en 2022), soit 41 millions d’euros de plus qu’en 2022.
    • La vente directe a progressé de +8,7% après une année 2022 également en hausse, de +3,9%, générant ainsi 134 millions d’euros supplémentaires vs 2022.
  • Le marché des produits bio en restauration (RHD) représente 9% du marché total du bio. Il représente 780 millions d’euros (contre 715 millions d’euros HT en 2022). Dans ce montant, la restauration collective pèse 484 millions d’euros et 302 millions d’euros pour la restauration commerciale.
  • En France, 83% du bio consommé en France est produit en France (excluant les produits tropicaux café, bananes, ananas…), une part qui n’a pas connu d’évolution par rapport à 2022.

L’agriculture biologique en France en 2023

  • La France compte 61 000 fermes engagées en agriculture biologique.
  • Les fermes engagées en bio représentent 14% du nombre des fermes françaises.
  • L’an passé, le pays a compté 7% de nouveaux entrants mais 5% de sortants. Ceci étant, le solde reste positif de 2%.
  • En 2023, le nombre de nouveaux producteurs bio a connu une baisse pour la deuxième année consécutive. 4 126 producteurs sont entrés en bio, en baisse de -14 % par rapport à 2022 (4 811 entrées en 2022).
  • La surface agricole bio française connaît une baisse de 54 184 hectares, soit un recul de -2 %. Le total des surfaces bio, certifiées ou en cours de certification, représente 2,8 millions d’hectares soit 10,4 % de la surface agricole française.
  • Le nombre d’entreprises de l’aval des filières (transformateurs, distributeurs…) certifiées pour une activité bio passent de 27 104 à 26 444 et poursuit sa baisse. Le rythme est néanmoins moindre, de -2,4% en 2023 après une baisse de 3,4% en 2022.
  • En 2023, les fermes bio comptent plus de 145 000 emplois équivalent temps plein (ETP).
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux.
François Deschamps
Rédacteur en chef de Plan Bio
Abonnez-vous,
Profitez de 30 jours d'essai offerts, sans engagement
J'en profite
Déjà abonné ? Connectez-vous