Accueil > Enseignes > La Belle Vie lève 25 millions d’euros pour se déployer dans de nouvelles villes

La Belle Vie lève 25 millions d’euros pour se déployer dans de nouvelles villes

Publié le 17 décembre 2021
La Belle Vie lève 25 millions d’euros pour se déployer dans de nouvelles villes

Elle a levé 42 millions d’euros au total depuis sa création en 2015. La startup La Belle Vie, spécialiste de la livraison de produits alimentaires en 3 heures pour Paris et sa petite couronne, et 5 heures pour le reste de l’Ile-de-France, a annoncé mercredi 15 décembre avoir bouclé un nouveau tour de table de 25 millions d’euros. Cette somme va lui permettre d’étendre son aura au-delà de l’Ile-de-France, en se lançant dans une nouvelle grande ville de France, sans toutefois préciser de laquelle il s’agit.

Dans un contexte de multiplication des acteurs du quick commerce (alimentaire) tels que Cajoo, Flink ou encore Gorillas, et de la montée en puissance sur l’e-commerce alimentaire d’enseignes telles que Monoprix, La Belle Vie et ses 7 années d’existence déjà, fait presque figure de dinosaure de la livraison express de produits alimentaires. Si bien qu’elle a lancé au mois de septembre dernier un nouveau service de quick commerce baptisé « Bam Courses », qui promet à ses clients parisiens la livraison de courses en 15 minutes parmi 2 500 références.

4 000 références de produits biologiques

Depuis ses débuts, La Belle Vie veut se distinguer en proposant des produits de qualité. Son offre se compose d’environ 17 000 références, dont 4 000 produits frais. Vous vous en doutez, puisque l’on en parle dans ces colonnes, La Belle Vie propose aussi une offre de produits biologiques. C’est un assortiment plutôt large pour un site de produits alimentaires, qui se compose par ailleurs, de 4 000 références.

La Belle Vie se démarque notamment avec un rayon primeur impressionnant où les clients du site peuvent trouver une offre aussi dense, et parfois même plus variée, qu’au sein d’enseignes spécialisées de la bio. A titre d’exemple, aux côté des traditionnels légumes d’hiver biologiques, le site propose des pommes de terre bleues d’Artois/Gaiane, de la pomme de terre ratte labellisée Demeter, de la courge verte Shiatsu, de la betterave ronde Chioggia ou encore du navet boule d’or du Mont Saint-Michel, le tout, uniquement en origine France. Une configuration qui se retrouve aussi dans les fruits.

De nombreuses marques de la bio spécialisée

Au total, en comprenant le rayon primeur, la « boutique bio » du site est composée de 11 rayons différents dont des produits frais, du sucré, du salé, des produits sans gluten, des boissons, des produits bébés, de l’herboristerie, des produits d’entretien, de beauté et même un petit rayon « traiteur bio ».

L’entreprise, par ailleurs partenaire de l’enseigne Système U, a su séduire de nombreuses marques de la bio spécialisée telles que Prosain, Celnat, Jean Hervé, Ibo !, Lima ou encore Côteaux Nantais. En 2020, la startup a connu un vrai coup d’accélérateur sous l’effet, notamment, des restrictions sanitaires liées à la Covid-19. Elle revendique un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros pour 2021, et la tenue de 15 000 livraisons par jour.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le sur les réseaux.
François Deschamps
Rédacteur en chef de Plan Bio

A découvrir sur le même thème
Monoprix et ses 1 000 produits biologiques désormais accessible à tous les clients d’Amazon

Bene Bono nomme Hugues Ardouin directeur des achats

Bene Bono lève 10 millions et multiplie les développements

L’e-commerçant bio La Fourche lève 26,5 millions d’euros

Cathy Collart Geiger (ex-PDG de Picard) entre au conseil d’administration du Drive tout nu

Abonnez-vous,
Profitez de 30 jours d'essai offerts, sans engagement
J'en profite
Déjà abonné ? Connectez-vous