Florence Roublot, directrice du salon Natexpo
Interview

Florence Roublot

Florence Roublot, directrice du salon Natexpo
« Nous sommes convaincus que les spécialistes ont une carte à jouer sur la distribution en ligne. »
Interview publiée le 7 juin 2022

Du 18 au 20 septembre 2022, se tiendra la troisième édition lyonnaise du salon Natexpo au parc d’expositions Eurexpo. Événement phare du secteur organisé par Spas Organisation pour le compte de la fédération Natexbio, il se tient dans un contexte inédit de recul de la bio en France, et revêt ainsi un caractère particulier pour les acteurs de l’eco-système de la bio. L’éclairage de la directrice du salon Natexpo, Florence Roublot.

Cette troisième édition lyonnaise de Natexpo interviendra dans un contexte singulier de recul du marché bio. Vous êtes en contact étroit avec les acteurs du secteur, quelle analyse faites-vous de cette situation ?

Nous suivons évidemment l’évolution du marché, et le premier élément d’analyse porte sur le point de comparaison des chiffres. En somme, faut-il comparer l’année 2021 avec 2020, année exceptionnelle marquée par le Covid-19, ou alors avec 2019 qui montre alors que le bio reste en progression. Par ailleurs, on ne pas peut occulter le fait que le recul du marché bio est aussi adossé au recul de la consommation au sens large en France. Enfin, il faut faire le distingo entre les différents circuits de distribution, puisque tous ne sont pas impactés de la même manière, notamment entre les spécialistes et la grande distribution mais également s’agissant de l’e-commerce. Sur ce dernier point, nous savons qu’il y a un très gros enjeu puisque les chaines de distribution spécialisées sont encore sous-équipées en e-commerce. Et nous sommes certains que les spécialistes ont une carte à jouer sur la distribution en ligne.

Quels sont vos objectifs pour cette édition 2022 ?

Notre objectif est d’atteindre 850 exposants répartis sur 8 500m². Cela représente une augmentation de 26% par rapport à la précédente édition, en 2020. D’ores et déjà, à plusieurs mois de la date d’ouverture du salon, nous avons dépassé ce que nous avions réalisé en 2020 et sommes à près de 750 exposants validés. Nous travaillons notamment à faire émerger les petites entreprises, très novatrices, qui ont des moyens plus limités, grâce aux villages (la Pépinière et le Village Innovations Cosmétiques). Cela leur permet de profiter de petits modules de 3m² à des tarifs préférentiels pendant deux ans, après quoi, elles bénéficient d’une offre intermédiaire baptisée « Le Grand Bain » avant de pouvoir si elles le souhaitent, accéder à des stands plus grands.

Quelles sont les grandes nouveautés qui seront mises en place ?

La première nouveauté est que le salon passe sur trois jours au lieu de deux jours, à l’instar de son grand-frère parisien. Par ailleurs, nous lançons un nouveau secteur qui s’appelle « Solutions E-Commerce », et qui a vocation à accompagner les acteurs de la distribution spécialisée ainsi que les industriels, sur la distribution en ligne de leurs produits. Cela passe par des logiciels e-commerce, jusqu’à des services comme de la création de communautés d’acheteurs autour d’une marque. Autre nouveauté mise en place au sein du salon, le parcours « Epure » qui porte sur la mise en avant de marques du secteur de la cosmétique. Un secteur très dynamique au sein de la bio, qui prend de l’ampleur sur le salon au fil des ans.

Dans l’alimentaire, quelles tendances se dessinent ?

Nous éditons un journal des tendances en collaboration avec le cabinet Trend Sourcing, qui sera prochainement publié et dévoilé lors d’un webinar le 28 juin. Pour l’heure, ce qui ressort, ce sont des tendances autour de l’up-cycling, du DIY, du solide, du local mais aussi plus largement, à tout ce qui touche à la souveraineté alimentaire. Concernant ces deux dernières tendances, on peut dire qu’elles sont étroitement liées au contexte géopolitique actuel mais aussi à tout ce qui a eu lieu avec le Covid-19 en France notamment autour de la consommation alimentaire.

François Deschamps
Rédacteur en chef de Plan Bio

A découvrir également





Abonnez-vous,
Profitez de 30 jours d'essai offerts, sans engagement
J'en profite
Déjà abonné ? Connectez-vous